Faits à l’image de Dieu

April 1st, 2007

Selon la bible on nous a apprit l’histoire de la création par Dieu. Et très spécifiquement l’histoire de notre création à nous, les humains. Il est écrit: … et Dieu créa l’homme à son image. Point.

Plein de bon moments ont passés depuis ce passé imaginé, et nous, cette humanité, nous sommes en route pour essayer la vérité de cette croyance. Nous essayons de bricoler ce fait. Nous voulons savoir si c’est vrai que cela serait possible. Notre temps est là, cela nous démange: comment pourrait-on à notre tour créer de la vie.

Bien sûr, c’est défendu. Moralement, scientifiquement … pardon … ce qui est science est une question de définition. Et si on veut, on peut vouloir quelque chose tellement fort, secrètement, qu’on adapte subtilement la définition. Non, pas tout de suite, pas d’un coup, puisque moralement ce n’est pas bien.

Depuis que nous existons sur cette planète nous avions assez de temps pour apprendre comment en finir avec une règle morale qui nous génait trop.

Ce qui fait la chose piquante, c’est le fait que ce sont les scientifiques qui pronent Darwin et nient la création par Dieu, au moins le grand nombre d’entre eux. Et exactement ces mêmes scientifique commencent maitenant à jouer à imiter ce Dieu.

On nous a dit: et Dieu créa l’homme à son image. Jusqu’à maitenant nous avions seulement compris cela comme une apparence. Car la substance de Dieu, avions nous appris au catéchisme, est tellement supérieure à l’homme. Nous lui sommes égaux seulement par l’image.

Et si cela était une faute de compréhension? Si cet ‘être comme’ ne voulait pas dire ‘apparaître comme’, mais bien ‘être comme’. En tout cas je n’ai jamais lû nullepart qu’il est question de ‘apparaître comme’.

Bref: si nous sommes comme ce Dieu, nous voulons faire la même chose. Si nous avons été fait par un créateur, nous finirons par vouloir être créateur. Alors la manipulation génétique et son interdiction moraliste a sur nous le meme effet qu’une boite de chocolat tout en haut sur l’armoire: notre seul idée alors, comment y arriver sans se faire punir?

Même si tout cela n’était qu’un vaste malentendu, même si Darwin triomphait définitivement sur tous les créationistes. Ce ‘être à l’image de‘ est dans nos têtes. Et ce sont nos idées dans la tête, conscientes ou inconscientes, qui nous font bouger.

Nous sommes ce que nous nous créons dans nos têtes.

Peut-être le fait de vouloir créer de la vie n’est pas à stopper, parce que nous voulons savoir qui nous sommes.

Comments are closed.